NOTRE VISION

Jérusalem est unique. Elle tient une place centrale dans l’équilibre du monde. Entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, entre l’Orient et l’Occident, la capitale de l’Etat d’Israël réunit l’ensemble des paradoxes de la planète.
Nous pouvons répartir la population de Jérusalem en trois catégories : un tiers de la population est juive traditionnelle, un tiers est juive orthodoxe et un tiers est arabe musulmane. Il y a très peu de chrétiens et de personnes athées ou agnostiques à Jérusalem.

On y parle toutes les langues. C’est le point de rencontre entre l’Islam et l’Occident où le peuple hébreu a pour rôle d’unir pour mieux servir.

30% de ses habitants vivent sous le seuil de pauvreté et le prix au mètre carré est un des plus élevés de la planète, autre paradoxe.

Jérusalem est aussi le lien entre le ciel et la terre, entre le spirituel et le matériel. C’est à Jérusalem que Jésus et Mahomet se seraient envolés vers les cieux, là où Avraham, Itshak, Yaakov et David ont vécu.

Jérusalem est et a toujours été la ville la plus convoitée du monde.
Le moment aujourd’hui est arrivé de réunir les forces de tous, juifs et non juifs, israéliens et touristes pour construire un monde meilleur.
Cette union peut se faire de différentes façons: par le sport, par la prière, par des visites culturelles ou autres. Mais l’harmonie peut se faire d’une façon bien plus forte en intensité, par la musique.
La musique s’adresse directement à l’âme. Elle résonne dans chaque être humain dans les sphères qui nous dépassent, qui nous transcendent. 100% des êtres humains aiment la musique. Nous avons créé la place de la musique, au cœur du centre-ville de Jérusalem afin d’unir l’humanité dans la joie. L’objectif est que chacun puisse chanter et danser sur la place de la musique, sans distinction de culture, de race, de niveau social ou de religion.
Il y a 2000 ans, dans le temple de Jérusalem, les sacrifices apportés par chacun étaient accompagnés de musique. Ces mélodies accompagnaient celui qui voulait se rapprocher de D.ieu et lui faisaient prendre conscience de ses manques.
Cette musique hébraïque s’est dispersée dans le monde après la destruction du Temple en 70 de l’ère vulgaire. Elle s’est également mélangée dans les 70 nations et est revenue à Jérusalem, enrichie de son passage dans les différents pays. Cette musique sera jouée sur la place 365 jours par an, du matin au soir, avec le bon rythme, le bon son pour le plaisir d’écouter de belles compositions en toute harmonie.
Ce lieu unique deviendra un des symboles forts de la ville de Jérusalem. Il n’y a pas d’autres endroits dans le monde où se joue en pleine ville de la musique live 12h par jour.
Cette place va rapprocher les différentes communautés à Jérusalem: les sépharades et les ashkénazes, les orthodoxes et les moins pratiquants, les juifs et les arabes, les israéliens et les touristes, les riches et les pauvres, les Russes, les Français, les Américains et toutes les autres nationalités présentes dans la ville.
La paix se construit en unissant les contraires dans une ambiance saine. Jérusalem a été détruite par la haine gratuite, nous la reconstruisons aujourd’hui dans un esprit bienveillant.
Le temps est venu de s’unir dans la joie et d’avoir un lieu où il fait bon vivre et que lorsqu’on y passe, on s’y sente mieux, rempli de joie et d’énergie. 
C’est le défi que nous allons essayer de relever en créant “la place de la musique”. Située à Nahalat Shiva, entre les rues Shamai et Hillel, la place de la musique sera un complexe qui comprendra:
Une scène musicale; une école de danse, de musique et de comédie; un musée de la musique hébraïque; un auditorium; un studio d’enregistrement; des restaurants de qualité; une musicothèque hébraïque; une galerie d’art musical; un pub; l’hôtel de la musique; une boutique du musée de la musique; une salle des fêtes et un parking.
Ce complexe est un projet qui s’inscrit dans la rénovation du centre-ville de Jérusalem, à l’image des habitations, des quartiers, des jardins, des immeubles, du tramway, du développement culturel qui s’intensifie depuis quelques années.
Kikar Hamusica est le fruit de plusieurs années de réflexion et d’études sur l’unité du peuple Hébreu et sur la meilleure façon d’éclairer les nations.
Ce projet ne peut être réalisé qu’à Jérusalem, car cette ville est le véritable trait d’union entre D.ieu et les hommes, entre les différentes tendances du peuple juif et entre les juifs et les nations.
“S’unir dans la Joie par la Musique”, voilà comment résumer ce projet qui j’espère sera pour chacun une source d’inspiration et de bien-être.

Laurent Levy, créateur du projet Kikar Hamusica